Peut-on récupérer l’argent de son compte formation CPF ?

CPF Formation

Le dispositif le DIF pour le Droit individuel de Formation a changé de nom pour devenir le Compte Personnel de Formation (CPF) depuis le début d’année 2015. Ces deux services qui permettent aux salariés de bénéficier de formations financées fonctionnent sur le même principe à quelques détails près. Nous allons voir ensemble quelles sont leurs similitudes, leurs avantages et comment convertir ses heures de DIF droit en argent.

Les principaux élément du DIF et du CPF : 

Fonctionnement du DIF

Comme nous l’avons cité plus haut, le DIF est un service de financement qui octroie aux salariés quelques soient leurs secteurs d’activités, le droit de disposer d’une formation professionnelle. Ce dispositif existe depuis 2004. Avant son entrée en vigueur, il était très difficile pour un salarié d’évoluer professionnellement et d’acquérir plus de compétences. Cet organisme a donc vu le jour pour faciliter la recherche l’emploi et promouvoir la mobilité professionnelle. Il fonctionne sur la base d’un crédit de 20 heures attribué au salarié chaque année. Ces heures sont cumulables mais ne doivent pas dépasser le plafond légal fixé à 120 heures.

Le CPF : comment ça marche ?

Pour ce qui est du CPF, il s’adresse à toute personne à partir âgée de 16 ans dès son entrée sur le marché du travail et l’accompagne tout au long de sa carrière professionnelle, contrairement au DIF qui est rattaché à un contrat de travail. Sa mise en place en janvier 2015, intervient pour faciliter l’accès à la formation professionnelle et renforcer ses compétences. Ce dispositif, moins complexe que son prédécesseur, a vu son mode de financement changé depuis l’entrée en vigueur de la loi pour «la  liberté de choisir son avenir professionnel ». Désormais, les droits sont calculés en euro et non plus en volume horaire.

CPF et DIF : quelles différences ?

À présent, voyons en détails les différences qu’il y a entre ces deux dispositifs. Le DIF et le CPF se démarquent sur les 5 points suivants :

  • Public ciblé : alors que le DIF ne concernait que les salariés et les fonctionnaires, le CPF s’adresse à un public plus large qui englobe également les demandeurs d’emploi.
  • Nombre d’heures : le DIF donne droit à 20 heures par an avec un plafond de 120 heures sur une durée de 6 ans alors que le CPF offre 24 heures par an de formation pour un plafond de 150 heures étalées sur 8 ans.
  • Les types de formations éligibles : avec le DIF, vous pouvez choisir n’importe quelle formation qu’elle soit qualifiantes ou non contrairement au CPF qui ne prend en charge que des formations exclusivement qualifiantes (RNCP et Inventaire).
  • Accord de l’employeur : celui-ci est obligatoire avec le DIF alors que pour le CPF, si le candidat souhaite suivre une formation pendant son temps de travail, il devra impérativement prévenir son employeur.
  • Solde des heures : du temps du DIF, le salarié devait faire la demande auprès de l’entreprise pour être informé du nombre d’heures encore disponible chaque année. Avec le CPF, il est possible de consulter les fonds disponibles sur son compte d’heure depuis son site officiel et ce à tout moment.

Comment est alimenté mon compte personnel de formation

Il faut savoir que le CPF est géré par La Caisse des Dépôts et Consignations. À la fin de chaque année ou vous avez exercé à plein temps (que ce soit en présentiel, en télétravail ou en mode hybride), votre compte est crédité de 500 € si vous êtes salarié qualifié, dans la limite d’un plafond de 5000 €, et 800 € pour les non qualifiés avec un plafond de 8000 €. Si vous travaillez à temps partiel (avec un  temps de travail supérieur à 50% du temps complet), vous bénéficiez des mêmes droits que les salariés à temps plein. Quant aux salariés avec moins de 50% du temps complet à leur actif, leurs droits sont estimés au prorata du temps travaillé.

Bon à savoir : 

  • Les heures de CPF déjà présent sur votre compte ont été converties en euros sur la base de 15€ de l’heure.
  • Les heures de DIF obtenues avant 2015 qui n’ont pas été utilisées ont également été converties en euros et peuvent donc être mobilisées jusqu’au 31 décembre 2020. Passée cette échéance, tous vos droits DIF seront perdus.

Ce qu’il faut retenir c’est que le droit à la formation est désormais rattaché au salarié qui en devient le principal acteur. Il gardera donc ses crédits même en cas de licenciement. Pour en savoir plus : https://www.moncompteformation.gouv.fr/

Comment ne pas perdre l’argent récolté d’une dure vie de labeur sur votre CPF ?

Ces dernières années, le nombre d’organismes de formations a considérablement augmenté. Et pour cause, les métiers du numérique ont réussi à s’installer confortablement dans notre quotidien. De nos jours, il est possible de se former facilement et sans frais, dans la rédaction web, dans le graphisme, dans le codage de site internet, ou encore dans des métiers plus artisanaux. En bref, de nos jours, trouver la formation idéale pour son projet est d’une facilité déconcertante. En revanche, la question du financement revient toujours, que ce soit dans les forums des métiers, lors de rendez-vous avec un conseiller Pôle Emploi et sur les forums de discussions sur internet.

Cette question est légitime d’autant plus que le prix de la vie a considérablement augmenté ces dernières années. Mais, saviez-vous qu’il est possible de vous former à un autre métier, ou d’obtenir plus de compétence dans votre secteur d’activité à l’aide de votre compte personnel de formation ? D’ailleurs, vous avez déjà dû entendre parler de ce fameux compte personnel de formation, le fameux CPF.

L’état mise beaucoup sur ce site qui permet non seulement de dénicher des formations dans plusieurs secteurs d’activité, mais également d’offrir aux personnes une seconde corde à leur arc, dans le but de faire baisser le chômage bien sûr. Mais, comment fonctionne votre cpf ? Votre propre compte personnel de formation ? 

Ce dernier vous permettra d’accumuler de l’argent spécialement dédié à la formation grâce au travail réalisé dans une entreprise. Cette somme est directement déduite de votre salaire, et directement injectée à la fin de l’année, ou à la fin de votre contrat de travail dans votre compte personnel de formation. Et vous savez quoi ? Cette somme peut être utilisée dans n’importe quelle formation à condition de respecter certains éléments de ladite formation.

En ce qui concerne le financement d’une formation en lui-même, cela dépendra de la somme à votre portée. Selon le prix de la formation, il est possible que soyez potentiellement obligé de payer le reste à charge. Toutefois, sachez qu’il est bel et bien possible de faire passer ce reste à charge grâce à Pôle Emploi, ce qui vous permettra d’économiser une belle somme d’argent d’autant plus que certaines formations atteignent des sommes mirobolantes, et ce, tout secteur d’activité confondu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.