Huawei a officiellement vendu sa marque de smartphone Honor

Un vrai coup dur pour Huawei : soupçonné d’espionnage, pour le compte de Pékin, le président des Etats-Unis, Donald Trump a mis le fabricant Chinois dans sa ligne de mire. De par son passé militaire et son appartenance politique, Ren Zhengfei s’est vu contraint de céder la gamme de téléphones Honor. Le fabricant ne cesse de démentir face à ses accusations.

Une vente pour sauver les meubles

Huawei espère sauver la marque chinoise face aux multiples attaques et pressions de Maison Blanche et ainsi pouvoir s’approvisionner en composants électroniques. Le dirigeant qualifie les accusations et attaques dont le groupe chinois fait l’objet à la volonté des États-Unis d’éliminer un puissant concurrent.

En effet, depuis maintenant plus d’un an, les appareils de la marque chinoise sous Android n’ont plus le droit d’accès au Google Play ce qui a mis un vrai coup de massue au fabricant.

Quel sera l’avenir pour la marque Honor dans le digital ?

Le 17 novembre 2020, Huawei, l’un des 3 principaux fabricants mondiaux, a donc revendu la gamme Honor à Shenzhen Zhixin New Information Technology, un consortium de 40 entreprises chinoises afin de limiter au mieux les pertes et dégâts pour un montant de 12,8 milliards d’euros.

L’avenir de la gamme Honor demeure malgré tout incertain, il va devoir se détacher de la culture d’entreprise et de la marque de fabrique Huawei et redorer son blason entaché par les Etats Unis. Le dirigeant Ren Zhengfei espère que la vente aidera les vendeurs et les fournisseurs de Honor à surmonter cette période difficile. La marque Honor est une gamme ciblant principalement les jeunes et les petits budgets, vendant environ 70 millions de téléphones par an.

Quelle sera l’issue pour Huawei ?

Malgré les nombreux démentis du fabricant Chinois, Huawei continue de supporter la pression des Américains qui font barrage à la 5G, leur chiffre d’affaires a  considérablement baissé et ils ne s’arrêteront pas là. Le groupe ne parvenant pas à suffisamment s’approvisionner en composants électroniques en raison des sanctions. La Suède et le Royaume Uni ont également refusé leur 5G au fabricant chinois. 

Huawei espère que l’exclusion par la Suède soit temporaire. La justice suédoise doit bientôt délibérer. Washington, ayant mis Huawei sur liste noire afin de l’empêcher d’acquérir des technologies et composants américains indispensables à ses téléphones, s’affaiblit de plus en plus face à ses principaux concurrents Samsung et Apple.

La vente de la marque Honor va probablement affaiblir le fabricant dans sa course aux ventes mondiales de smartphones face à ses concurrents emblématiques.

Pour rappel, Huawei était devenu le numéro un mondial au deuxième trimestre 2020, avant de retomber à la deuxième place au troisième trimestre, selon les chiffres du bureau d’études Canalys.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.