Scanner 3D : objet, imprimante 3D, architecture… Comment ça marche ?

Scanner 3D

On connait tous le scanner traditionnel, cet outil informatique qui permet la numérisation de n’importe quel document allant d’une simple lettre à une photographie. Saviez-vous qu’il existe désormais des scanners 3D ? Aujourd’hui nous vous allons vous présenter cette nouvelle technologie qui va révolutionner les systèmes de numérisation de tous vos supports.

Définition : qu’est ce qu’un scanner 3D et comment ça fonctionne ?

Le scanner 3D ou tridimensionnel est beaucoup utilisé dans le monde du design et de la modélisation. C’est une invention technologique qui permet de numériser des objets en 3 dimensions. On va donc obtenir sur son écran d’ordinateur une image numérisée d’un objet réel. Cet outil digital très puissant et à la pointe de la technologie est également très présent dans le domaine de la métrologie industrielle et scientifique qui a d’autres fonctionnalités.

En effet, grâce au scanner 3D, il est possible d’analyser avec précision et sans contact, un objet ou un environnement pour en extraire des données sur la texture, la couleur, la forme… et ainsi reconstituer à l’identique l’objet en image de synthèse. L’image obtenue est ce qu’on appelle dans le jargon un modèle 3D ou un objet numérique. Grâce à cet équipement, il sera possible d’obtenir une maquette virtuelle en 3D d’un paysage, d’un objet, d’un bâtiment  ou de n’importe quel volume. Le scan 3D permet de numériser et de reproduire virtuellement la réalité et l’environnement afin d’obtenir une maquette numérique en 3D.


Les différentes technologies du scanner 3D

On distingue plusieurs 5 technologies qui permettent la numérisation 3D :

  1. La photogrammétrie consiste à prendre l’objet en photo sous ses différents angles afin de reconstituer son relief à l’identique. Cette
  2. Le scan 3D par triangulation laser qui va émettre un rayon laser et analyser sa trajectoire. Grâce à son capteur, le scan va étudier les déviations de son laser, mesurer des distances entre elles et reconstituer les propriétés de la surface scannée.
  3. La lumière structurée  repose sur le même principe que le scan 3D par triangulation laser. Ici, c’est un faisceau lumineux qui sera projeté sur la surface à numériser. Ce sont les déformations qui permettront de reproduire virtuellement l’objet.
  4. L’impulsion laser repose uniquement sur des calculs. En prenant en compte le temps que met le laser pour parvenir à atteindre une surface et revenir à sa source, on pourra déterminer précisément la forme du sujet.
  5. Le scanner 3D par contact qui est majoritairement associé à un laser,fonctionne en capturant les différentes mesures d’une surface en la “palpant”.

Quels sont les avantages du Scan 3D ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le scanner 3D est très sollicité dans diverses industries telles que la médecine, l’archéologie, l’ingénierie industrielle, le divertissement ou encore l’architecture. Il présente de nombreux avantages que voici :

  • Précision : diminue le risque d’erreurs humaines, apporte une certaine fiabilité des données,
  • Rapidité : les scan capturent toutes les information en un rien de temps,
  • Confort d’utilisation : facile à utiliser, possibilité de le déplacer autour de l’objet à numériser,
  • Sans contact : l’outil est non intrusif et permet une prise de mesures sans contact,
  • Polyvalence : capacité de mesures des objets de différentes formes, des plus simples aux plus complexes.

C’est une excellente alternative qui offre un résultat de qualité pour un budget très accessible comparé aux machines à mesurer tridimensionnelles (MMT).

Comment choisir son scanner 3D ?

Maintenant que nous avons passé en revue les avantages qu’offre un scanner 3D, nous allons citer les critères sur lesquels se baser pour bien le choisir. Il existe plusieurs offres sur le marché de l’informatique de différentes marques telles que , il n’est donc pas toujours évident de faire le bon choix. Il convient de prendre 3 critères en compte avant de vous décider : la précision recherchée, le volume et la couverture de la surface à scanner et bien évidemment votre budget.  En effet, le sanner 3D ne sera pas le même selon la surface à couvrir, le volume, le type d’objet etc.

Concernant la précision, elle sera différente selon la technologie de l’appareil. Les scanners à laser ou à lumière structurée sont ceux qui offrent une exactitude des données de 0,1 mm. Les scanners 3D portatifs seront plus performants selon la distance de capture par rapport à l’objet. Si la surface à étudier est de petite taille il faudra préférer la photogrammétrie qui capturera les petits détails de l’objet ou plutôt d’un scanners portable haut de gamme pour une prise de mesure concise.

Combien ça coûte ? Quel budget prévoir ?

Enfin, le budget alloué à l’achat d’un scanner 3D reste un critère de choix très important. Son coût dépendra des deux conditions précédentes. Plus l’appareil offrira des mesures précises en couvrant une grande surface, plus la dépense sera conséquente. Bien évidemment, un outil informatique de numérisation 3D destiné à un usage professionnel sera plus cher que pour une utilisation personnelle.

Il faut savoir qu’un scanner 3D d’entrée de gamme coûte entre 100 à 1000 euros, un équipement professionnel jusqu’à 10 000 euros et un haut de gamme variera de 5 000 à 32 000 euros. Nous vous conseillons vivement d’essayer chaque scanner 3D avant votre achat décisif pour vous faire une idée objective du rendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.