L’histoire du jeu vidéo : Atari, Amstrad, MSX, Amiga et… Nintendo sont les précurseurs des consoles de jeux (partie 1)

histoire-jeux-video

Découvrez l’histoire du jeu vidéo : depuis sa création à aujourd’hui

A l’heure où l’on traque la moindre goutte de sang fictive, où l’insécurité est au centre des débats, et où finalement, le monde des jeux vidéos est la cible de toutes les associations, moi, Play02man1, me dresse envers et contre tous, accompagné des millions de joueurs à travers le monde, pour vous dresser le portrait de ce soi-disant criminel.

Que vous soyez pour ou contre, vous ne pouvez pas parler d’une chose que vous ne connaissez pas …

(Pour plusieurs raisons nous ne parlerons ici que des consoles dites de salon)

La (vraie) histoire des jeux vidéos

Je vous vois venir : « Il ne se prend pas pour de la m… celui là ! ». J’avoue que mon introduction et le titre de cette chronique sont un peu tape à l’œil, mais j’ai mes raisons ! En effet, contrairement à ce que beaucoup de sites prétendent, ce n’est pas Nolan Bushnell qui a inventé le premier jeu vidéo.

Tout a commencé en 1958, lorsque Willy Higinbothman, physicien américain, mit au point le premier jeu vidéo basé sur une machine qui lui était dédiée. Ce jeu était vraisemblablement très similaire à Pong.

Deux à trois ans plus tard, deux étudiants (américains toujours) mettent au point le second jeu de l’histoire, et le premier à tourner sur ordinateur : SpaceWar, qui sera ensuite fournit avec chaque machine vendue.

On avance de six ans, et on découvre la première console de salon. Elle disposait de 13 jeux et a été créée par Ralph Baer, répondant au doux nom de « Magnavox Odyssey ». Déjà, à l’époque, un pistolet l’accompagnait (ce n’était pas Time Crisis, mais bon).

Cinq ans plus tard, nous retrouvons Nolan Bushnell, enfermé dans la chambre d’une de ses filles, travaillant d’arrache-pied sur Computer Space, son tout premier jeu. Malheureusement, il ne réussit jamais à le vendre.

Il ne s’arrête pas là pour autant, et un an plus tard (pour ceux qui n’auraient pas suivis nous sommes donc en 1972), il devient le co-fondateur de Atari (qui devait au départ s’appeler Syzygy, euh ils ont bien fait de changer non ?). Ils sortent dans la foulée la première borne d’arcade de l’histoire, le fameux, le fabuleux, le très célèbre Pong. Deux traits pour symboliser les raquettes, un carré pour la balle, et nous voilà partis pour le premier gros succès de l’histoire des jeux vidéos.

La première borne fut installée au bar “Andy Capps” de Sunnyvale, en Californie. Le patron du bar appela deux semaines après car le jeu ne marchait plus. En fait, il était bloqué car le monnayeur était rempli de pièces et plus aucune ne pouvait rentrer !

Par la suite, Atari en écoula entre 8 000 et 10 000, et ce fût le début du succès. La borne sera transformé en console, et 100 000 exemplaires seront vendus.

Tout le monde aurait alors pu penser que ce n’était qu’une mode passagère, que dans 2 années au plus, tout serait terminé, mais non … La machine est lancée, un nouveau concept arrive, inventé par deux hommes : Steve Jobs et Steve Wozniak (The Steve Team). À l’aide d’une raquette en bas de l’écran, le joueur doit casser un mur de briques sur la partie supérieure de l’écran. Breakout connaît un succès immédiat. Les investisseurs se frottent les mains …

Atari entre en course (Atari 2600, Atari ST)… et Pacman connaît un succès fulgurant !

pacman-defender-missile-command

En 1977, Atari présente sa première console : la VCS (Video System Computer) qui sera vendue sous le nom de Atari 2600 en 1980 (ah, enfin des noms qui vous rappellent quelque chose) et qui va commencer à démocratiser le monde des jeux vidéos, réservé jusqu’à présent à une certaine tranche minoritaire de la population.

En avril 1979, un nouveau jeu commence à faire parler de lui grâce à un (des ?) artiste(s) anonymes(s) qui parsème(nt) la capitale de petites mosaïques à l’effigie de personnages du jeu … Oui, vous avez deviné, il s’agit de Space Invaders de Taito.

Puis, tout va tout d’un coup plus vite ! Nous sommes donc en 1980, avec l’arrivée de l’Atari 2600, arrive aussi le premier héros des jeux vidéos : PacMan. Cette petite boule jaune qui s’amuse à bouffer des trucs en évitant des fantômes ! Les consoles commencent à envahir le marché avec l’arrivée en 82 de l’Intellivision de Mattel puis en 83 celle de la CBS de Colecovision et du Vectrex de MB.

Amstrad (CPC), MSX, Commodore (Amiga)… d’autres acteurs du jeu vidéo émergent

Le début des années 1980 est ainsi la première grande période fertile en matière de jeux vidéos sur console, mais comme tout ce qui monte doit un jour redescendre, l’année 1983 marque le début du déclin progressif des consoles de salon … En effet, les consoles deviennent soudainement dépassées, l’heure est aux ordinateurs, beaucoup plus puissants … Certains sont même uniquement dédiés aux jeux vidéos, comme la MSX, le Commodore 64 et les Amstrad, qui ne tardent pas à s’imposer. Atari réussit néanmoins à sortir de la crise en créant un ordinateur nommé Atari ST.

C’est en 1984 qu’apparaît le 80286, un PC très performant (à l’époque) et proposant des jeux de grande qualité, mais possédant une interface bien trop compliquée pour conquérir le grand public.

Il faut bien se mettre à l’idée que jusqu’alors, le marché du jeu vidéos était monopolisé par les américains. C’est seulement en 1985 qu’une firme nippone se lance dans l’aventure … Vous la connaissez sûrement, il s’agit d’une entreprise qui à l’origine fabriquait des jouets en bois … Ben si, il s’agit bien de la firme au grand N, j’ai nommé Nintendo. La NES débarque dans les salons, accompagné de ses 8 bits de puissance et d’un moustachu bien en chair, plombier de profession, qui se retrouve malgré lui à la recherche d’une princesse : Mario Bross devient l’un des jeux les plus vendus avec ses 50 millions d’exemplaires écoulés !

Toujours en 1985, Commodore lance l’Amiga un ordinateur assez cher, mais qui remportera néanmoins un succès digne de ses performances. Amstrad rafle de son côté une grande partie du marché des ordinateurs en lançant le CPC.

Découvrez la suite de l’histoire du jeu vidéo avec la deuxième partie sur la compétition SEGA et Nintendo et l’arrivée de Sony et Microsoft sur le marché du jeu vidéo.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.