Freelance dans l’IT : que choisir entre portage salarial et ESN ?

La plupart des consultants en informatique & IT proviennent des entreprises de services numériques (ESN) ou de sociétés de services en ingénierie informatique (SSII). Ces consultants sont par la suite missionnés pendant une durée définie, courte ou longue, dans des entreprises qui font appels à leurs services. Au fil des années, certains d’entre eux souhaitent changer de cap et aller vers d’autres horizons, en passant par le statut de free-lance. Le portage salarial, par le biais de spécialistes comme Rhapsody Portage Salarial, ainsi que les ESN, sont les solutions les plus appropriées pour ces profils très techniques et pointus, en quête de liberté. Avant de rentrer dans le détail, savez-vous ce qu’est un portage salarial ou une ESN ? On vous explique tout dans cet article.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un engagement tripartite entre une société de portage, un indépendant (consultant IT) et une société « cliente ». En effet, le portage salarial offre au consultant IT la possibilité de se lancer en toute autonomie dans une activité de freelance tout en conservant un statut de salarié. Grâce au portage salarial, le consultant peut également augmenter fortement sa rémunération, tout en se déchargeant de la totalité de la gestion administrative. Il peut exercer en télétravail tout comme chez le client.

Qu’est-ce que l’ESN ?

Une Entreprise de Services Numériques, appelée également une ESN et anciennement appelée SSII (Société de Services et d’Ingénierie en Informatique), désigne une entreprise spécialisée dans le domaine de l’informatique et des nouvelles technologies. La mission première d’une ESN est de mettre à disposition des consultants qualifiés auprès de clients. En travaillant pour une ESN, le collaborateur profite du portefeuille client de la ESN et conserve une rémunération pendant les périodes d’inter-contrat. Il est salarié de la structure ESN qui la place.

Quelle liberté entre le portage salarial et l’ESN ?

Lorsque le consultant est en portage salarial, il exerce sa fonction en toute liberté comme un freelance indépendant. En effet, le consultant IT prospecte ses clients, choisit ses propres missions et fixe son tarif journalier. Le consultant en ESN, selon son profil, se verra offrir des missions par l’ESN, pour lesquelles il devra effectuer des entretiens et convaincre les entreprises cibles. Il peut parfois se retrouver avec des missions et des rémunérations qui ne sont pas à la hauteur de ses qualifications ni de son expertise. De plus, le consultant n’a aucune information sur la réalité de ce qui est réellement facturé au client, car il est salarié de l’ESN, et à ce titre peut uniquement négocier sa rémunération comme tout salarié classique. 

Les ESN effectuent une marge entre 20% et 50% du montant facturé à son client et du salaire versé au salarié. Le consultant peut difficilement faire revaloriser son salaire à moins de changer à nouveau d’ESN. Le portage salarial offre plus de liberté au consultant IT car celui-ci est libre de fixer ses tarifs. Plus le TJM est élevé, plus il sera bénéfique au consultant et à la société de portage. En moyenne, la société de portage salariale se rémunère entre 5 et 10% du montant facturé par le salarié porté. Il faudra cependant garder en tête que le salarié en portage salarial ne pourra toucher qu’une partie de ce qu’il facture, car son statut de salarié implique le même niveau de charge qu’un salarié traditionnel : charges patronales, charges sociales… le cumul de ces charges, ainsi que la commission de la société de portage représente environ 50 % du CA facturé.

Quelle est la meilleure protection sociale ? Portage salarial ou ESN ?

Que vous optiez pour un portage salarial ou une ESN, les avantages sociaux sont les mêmes quelque soit l’option choisie. En effet, chaque consultant IT sera automatiquement affilié au régime général de la sécurité sociale. Il bénéficiera également de la mutuelle d’entreprise et d’une couverture chômage. De plus, le consultant IT sera aussi rattaché au régime général de retraite.

Qu’en est-il du fichier client ?

Qu’il soit dans l’AMOA, la MOE, le conseil en transformation digitale, ou même RSSI… si le consultant IT en portage salarial souhaite quitter la société actuelle de portage, il conserve ses clients et peut continuer à travailler avec eux dans une nouvelle société de portage. Le consultant est “propriétaire” de son client. Pour les consultants rattachés à une ESN, ceux-là n’ont pas là main sur le fichier client. En effet, c’est la ESN qui conserve les clients, puisqu’elle fait signer aux consultants une clause de non-concurrence dans le contrat de travail avec le collaborateur, mais également dans le contrat de service avec le client.

Si la prospection commerciale de clients est votre point fort, le portage salarial semble être la meilleure option, car elle garantit la liberté et la sécurité du consultant IT, en lui conférant le vrai statut de free-lance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.