HTC : retour sur le test du HTC Desire sorti en mars 2010

En pleine période de sorties de smartphones en tout genres: Windows Phone, nouveaux Motorola, nouvelle gamme Nokia, j’en passe et des meilleurs. J’ai décidé d’aller à contre courant pour vous présenter un smartphone sorti au début de l’année: le HTC Desire. En effet, le HTC Desire fut avec son cousin Nexus One, le buzz de ce début d’année.

En plus que d’avoir fait énormément buzzer, le Desire (et son comparse de Google) ont jeté ensemble les bases du smartphone moderne: écran large, processeur puissant, appareil photo de 5 Mpx minimum et profonde intégration des réseaux sociaux. On parle très souvent de la révolution Apple (bien plus importante je le concède) mais très peu de l’avancée technologique d’HTC.

Du haut de ses 6 mois de commercialisation, le HTC Desire passe déjà pour un ancien. En effet, aujourd’hui lorsque l’on pense “smartphone de pointe” aujourd’hui, on pense rapidement à l’Iphone 4 et/ou Samsung Galaxy S (comparaison dans un prochain post) et on suggère à tort que le HTC Desire leur est inférieur. Détrompez-vous malgré ses 6 mois d’existence, le Desire n’a rien à envier aux smartphones actuelles et reste complètement d’actualité et regorge d’atouts.

Caractéristiques techniques complètes du HTC Desire

Design

Le HTC Desire est classique mais élégant. Point de folie ou de couleurs tapageuses. La finition est exemplaire et les plastiques employés sont de bonne qualité. Pour combattre les traces de doigts, HTC a eu la bonne idée d’y mettre une texture un peu gommeuse permettant à la fois de ne pas être submergés par les traces de doigts et contribue à une meilleure prise en main du smartphone.

Comme tout Android qui se respecte, des boutons sont de la partie. Ils sont exactement aux nombres de 5 et se situe sur la tranche basse du téléphone. On y retrouve donc le bouton “Home” pour revenir à l’écran d’accueil, la touche menu pour afficher toutes les actions contextuelles ( un peu comme le clic droit sur PC), un bouton précèdent, un bouche de recherche et l’excellent trackpad optique qui sert à se déplacer dans les menus lorsque vous utilisez pas l’écran tactile. Des boutons de volume sont présents sur la tranche gauche. Dommage qu’HTC n’a mis pas de bouton pour l’appareil photo car prendre une photo rapidement est juste un peu compliquée.

 L’encombrement du Desire est parfait: ni trop grand, ni trop petit, ni trop lourd car avec ses 138 grammes, le HTC Desire se classe un peu en dessous de la moyenne des smartphones de sa catégorie. Pour finir, le Desire possède un charme discret qui sied à toutes les générations.

OS: Froyo + Processeur véloce = smartphone SURPUISSANT

Si le Desire est sorti avec la version Eclair (Android 2.1) mais depuis HTC a doté son Désire de la version Froyo (Android 2.2). Plus rapide et véloce, le logiciel tourne à merveille sur le smartphone. On ressent un véritable sentiment de puissance et de confort dès la première prise en main. En effet le giga-hertz de processeur n’y sont étranger qui par ailleurs permet au HTC Desire de faire tourner plusieurs applications en même temps.

De plus, HTC a rajouté son excellente surcouche logicielle Sense dans sa seconde version dont l’ergonomie a été légèrement revu avec notamment la possibilité de voir l’intégralité des 7 panneaux Android en pinçant l’écran (au lieu de tous les faire basculer les unes après les autres). Du coup, on peut aller sur n’importe quelle panneaux en 2 clics.

Grâce à la version 2.2 d’Android, certaines améliorations visuelles ont été effectuées comme l’intégration de fonds d’écrans animés de toute beauté (bien qu’inutiles). Les 7 panneaux mises à disposition sont complètement personnalisables avec de nombreux widgets.

Le HTC Desire possède aussi la faculté de s’intégrer profondément aux réseaux sociaux. Le smartphone permet de synchroniser votre répertoire avec vos réseaux sociaux favoris, une fois couplé, il vous donne le statut des vos amis à partir de leur fiche contact de votre répertoire. Cela vous donne aussi accès aux photos sans passer par une quelconque application tierce.

L’Android Market qui était à mon avis le gros point noir d’Android se paie un lifting bien mérité et salvateur. Fini le noir et l’austérité et bonjour la couleur. Les applications sont mieux rangées et sont de plus en plus nombreuses. De fait, il est beaucoup plus agréable de naviguer dans le Market d’Android.

La version 2.2 permet par ailleurs d’utiliser le smartphone comme une borne Wifi se substituant ainsi à une clé 3G. La configuration est très simple et rapide. 

Ceci dit, je soulignais déjà lors du test du HTC Hero le fait qu’Android ne possèdait pas d’explorateur de fichiers en natif. Trois versions plus tard, la tare est toujours là et il vous faudra passer par la case Market pour en télécharger un.

Autonomie

Si le HTC annonce près de 6h30 en communication et 360h en veille, en pratique le HTC Desire est dans la moyenne des smartphones haut de gamme, à savoir un peu plus d’une journée. Et quand vous le poussez au maximum, c’est à dire push mail activé en continu, de la navigation internet, des sms et un peu d’appels, vous tiendrez à tout casser 20h. Cela dit, le Market regorge d’applications pour améliorer l’autonomie du téléphone.

Expérience Internet au top

On ne présente plus Google Chrome Lite, l’excellent navigateur internet des Androphones. Capables des mêmes prouesses que la référence Iphone. Chrome Lite se permet en plus de lire la quasi-totalité des formats Flash vous offrant une expérience web proche du PC. Le superbe écran de 3,7 pouces capactitf et multi-point est un vrai régal. Un double clic vous permet de zoomer sur la zone de texte que vous souhaitez lire et surtout le texte s’ajuste automatiquement à la largeur d’écran pour votre confort.

Le rendu des pages est grandiose et la navigation est très agréable. Indéniablement, le gros point fort de ce smartphone.

Imagerie et Multimédia

Le HTC Desire possède un appareil photo 5 Mpx avec flash et autofocus. Ce dernier permet de prendre des clichés de bonne qualité dans des conditions optimales mais dès lors que ces dernières décroit la qualité des clichés suivent la même trajectoire descendante. De plus, le moindre tremblement est sanctionnée par un effet floutée. Néanmoins, la présence du module A-GPS permet de géo-tagguer vos clichés.Coté vidéos, la qualité est plutôt bonne (même si on est loin des meilleurs) avec une définition d’image nette mais là encore les tremblements sont sanctionnés par des petites sacades.

Du coté multimédia, on retrouve un lecteur multimédia polyvalents capable de lire les formats audio les plus en vogue (mp3, Wma,..). Le rendu du son est bon et le lecteur audio permet de faire des playlists assez facilement. Au niveau lecture vidéo, le Desire se contente malheureusement du minimum, il ne lit que les formats mp4, 3gp et wmv et fait l’impasse sur les formats DivX. Ce qui est regrettable au vu du magnifique écran AMOLED de 3,7 pouces que possède le HTC Désire.

Bon point, le visionnement des photos est un modèle du genre, vous pouvez non seulement visionner les photos abrités localement sur le smartphone mais aussi les photos de vos contacts Facebook ou Flick’R.

Tarifs et Disponibilité (au 24 Octobre 2010)

Le HTC Desire est disponible chez Orange, Bouygues Telecom et Virgin Mobile. Chez Bouygues Telecom, il vous faudra débourser 109€ avec un abonnement adéquat. La bonne nouvelle vient du fait que  Virgin Mobile  lui ajoutent une offre de remboursement différé de -50% soit 99 – 50%= 49,90€. La palme revient à Orange qui le propose au prix plancher de 29€ avec un forfait pour smartphone. Un prix très intéressant niveau rapport qualité/prix. On est bien loin des 200 € demandés pour l’acquisition d’un Iphone 4 ou les 179€ d’un Blackberry 9800. 

Si vous êtes réfractaire à l’abonnement, comptez environ 450€ en poste nu.

Conclusion

Le HTC Desire est un smartphone complet, fonctionnel et puissant. Idéal pour la navigation web et les réseaux sociaux , le Desire pêche néanmoins en imagerie et multimédia (le talon d’Achille légendaire d’HTC) mais cela ne l’empêche pas d’être un smartphone d’élite aux capacités mobiles exceptionnelles. De plus, son prix mérite que l’on s’y attarde encore pendant un moment.

J’ai aimé

  • Son sublime écran 3,7 pouces AMOLED au rendu exceptionnel
  • Sa réactivité
  • Son intégration des réseaux sociaux

J’ai moins aimé

  • Son autonomie (une journée à tout casser)
  • Friend Stream qui est un peu confus
  • Absence de DivX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.