Google Ads : peut-on acheter le mot clé marque d’un concurrent ?

Lettres qui forment les mots google ads

À-t’on le droit d’acheter les mots-clés de marques de nos concurrents sur Google Ads ? Est-ce légal ? Quelles sont les règles qui régissent cette méthode parfois considérée comme de la concurrence déloyale ? Comment l’entreprise concernée peut-elle réagir ? On vous explique tout sur cet article.

L’achat de mots clés d’entreprise concurrente : une pratique de plus en plus fréquente

Acheter les mots clés de ses concurrents sur Google AdWords est devenu monnaie courante par un certain nombre d’annonceurs. Bien que ce procédé n’est pas très plaisant pour les marques impactées, qui voient le nom de leur enseigne utilisé par d’autres entreprises, il faut se rendre à l’évidence que cette pratique s’est banalisée ces dernières années. Pour répondre à la principale interrogation de l’article : oui, il est bien permis par la plateforme Google Ads d’enchérir sur les mots clés des marques de vos concurrents.

Seulement, il y a des règles à respecter. Déjà, il faut savoir d’où vient cette pratique. En effet, depuis un peu plus de 11 ans déjà, et suite à une décision de droit Européen, Google AdWords devenu Google Ads offre la possibilité aux annonceurs d’acheter des mots-clés marque d’un concurrent. Par conséquent, les marques concernées ne peuvent plus lancer de procédure en justice afin de s’opposer à l’achat de leur marque… sauf dans des cas spécifiques. 

Pourquoi acheter les mots clés de ses concurrents ?

Si vous vous posez la question de l’utilité d’acheter le mot-clé marque d’un de vos concurrents, c’est très simple : prenons le cas d’un consommateur qui recherche sur son smartphone les horaires de McDonald’s. Dans les résultats, il voit s’afficher une publicité pour Burger King avec une offre alléchante (1 burger acheté = 1 burger offert). Cela peut l’inciter à changer d’avis et l’amener à tester un autre restaurant : le Burger King.

Être référencé sur le nom d’entreprises du même secteur est une aubaine : cela permet concrètement de faire de l’acquisition de clients chez les concurrents, puisque la majorité des utilisateurs qui cherchent une marque spécifique ont dans le pire des cas entendu parler positivement de cette dernière, voire sont de fidèles clients. Si on devait finir la métaphore entre Burger King et McDonald’s : vous pouvez imaginer une opération de street marketing ou de distribution de flyers promotionnels pour Burger King, juste en face du restaurant de Ronald.

Quels sont les avantages d’acheter le nom des marques de concurrents sur Google Ads ?

Google confirme qu’il est tout à fait possible d’acheter le nom de marque de ses principaux concurrents par le biais de campagnes Google Ads, mais avec un respect précis de certains règles. En effet, ce procédé est accepté à condition que le nom de la marque ne soit pas repris dans le texte des annonces des utilisateurs. En effet, le moteur de recherche Google précise que l’internaute ne doit en aucun cas être induit en erreur par l’annonce.

Cela signifie que l’internaute ne doit pas s’attendre à être dirigé sur le site de la marque recherché, mais bel et bien vers une autre entreprise. Autrement dit : si Burger King crée des campagnes Google Ads en choisissant le mot clé “Mac Donald’s”, il ne doit pas faire apparaître le mot “Mac Donald’s” dans le texte publicitaire de l’annonce, mais il est possible de parler de leur burger du moment, ou des promotions valables au sein du restaurant.

Que dit la loi à ce sujet ?

D’un point de vue juridique, de manière générale, la justice française tranche dans la même direction que le moteur de recherche Google. En effet, il existe actuellement un certain nombre de décisions de justice venant souligner une information importante et primordiale. La tromperie n’est pas prouvée tant que le mot clé ne se trouve pas dans l’annonce publicitaire. Il est donc interdit par les conditions de Google Ads de mentionner le nom de la marque concurrente dans votre texte d’annonce

Est-il recommandé d’utiliser ce procédé marketing ?

Utiliser les mots clés marques de ses concurrents est un choix stratégique dont il convient de bien peser le pour ou le contre. En effet, en optant pour cette stratégie, vous devez être conscient que cela ne plaira pas du tout à votre concurrent, et que celui-ci pourrait en retour faire la même chose que vous, à savoir acheter les mots clés de votre marque. La conséquence directe de cela, c’est l’augmentation des enchères sur des mots clés qui, à la base, ne sont pas coûteux.

En effet, si vous faites face à 5 concurrents qui décident d’acheter votre marque, l’enchère au clic de ce dernier va augmenter, vous forçant par la même occasion de devoir positionner une enchère supérieure, pour votre propre marque, afin de vous afficher en tête des résultats. Profiter de la visibilité de ses concurrents est tolérée, cependant, si vous recevez un mail émanant d’un de vos concurrents, il sera tout à fait envisageable de trouver un accord à l’amiable afin de ne pas entrer en conflit avec lui. Cependant, si vous décidez tout de même de lancer vos campagnes, en respectant les règles dictées par Google, et en n’ayant aucune annonce publicitaire trompeuse ou “borderline”, vous ne risquez rien d’un point de vue juridique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.